Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar


Les Amis de Baboucar

LES AMIS DE BABOUCAR

NOVEMBRE 2006

Lumière d’espoir pour Baboucar,
projet monté en 2005 avec l’aide des 2 ONG partenaires,
Electriciens Sans Frontières et Pompiers Sans Frontières, et dont l’objet était d’améliorer l’accès à l’eau pour les habitants du village, entre dans sa phase de réalisation.

Une équipe de 3 membres d’
ESF et 2 de notre association s’est rendue en novembre sur place pour lancer le chantier de construction des 7 puits :

un au collège de Samba Dia, avec raccordement aux sanitaires existants

un à N’Dangane pour un maraîchage

cinq à Baboucar permettant à tous les quartiers d’avoir accès à l’eau

Le chantier a débuté aussitôt et devrait être terminé en Février 2007.

Un avenir pour tous à Baboucar, projet monté en commun avec nos amis de l’association "Les Sénégaulois", a lui aussi démarré.


Les fonds fournis par nos deux associations (30%) ont été remis, le dossier de demande de subvention (70%) au titre du Fonds Social de Développement a été déposé à l’Ambassade de France à Dakar avec les reponsables de l’Association de Parents d’Elèves de Baboucar (porteurs du projet) et obtiendra une réponse en mars 2007.

Remise du dossier à l’Ambassade

L’équipe avec le puisatier

Réunion de lancement des activités du GIE

la construction d’une classe supplémentaire à l’école primaire de Baboucar, afin d’avoir le cycle complet (6 classes)


la construction de 3 classes supplémentaires au collège voisin de Samba Dia (2 normales et 1 scientifique), afin de pouvoir accueillir le nombre croissant d’élèves qui accèdent à l’enseignement secondaire


le développement d’un GIE pratiquant le maraîchage sur tables, la production d’oeufs et de volailles, et le commerce de tissus. Ce dernier volet permettant de créer une activité économique et de trouver un débouché à ceux qui ne peuvent poursuivre leur scolarité.

Pour un budget total de 21 millions de F CFA (33.000 €), le projet comporte:

Dans l’attente de la réponse de l’Ambassade pour entreprendre les constructions, nous avons d’ores et déjà lancé le troisième volet sur les fonds apportés, afin que le GIE puisse débuter son activité.

Le groupe qui se rendra sur place, lors du prochain voyage en fin février, pourra contrôler le bon démarrage de ces activités.

Haut de page

Accueil du site