Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar

Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar


Les Amis de Baboucar

LES AMIS DE BABOUCAR

...ET LA LUMIERE FÛT...

Soudiane Dimlé, 11 Mars 2013

Nous avions rencontré Khady Sarr pour la première fois en 2008.


Jeune matrone, elle n'avait que ses mains et sa bonne volonté pour travailler. Pas même de ciseaux, ni de gants, et elle accouchait les femmes à même le sol, dans leur case !...


Pourtant, il y avait bien un Poste de Santé à Soudiane Dimlé, mais vide et non fonctionnel. Seuls les ânes et les chauve-souris l'occupaient...


Avec l'aide des lycéens de St Thomas d'Aquin, à St Jean de Luz, nous lui avons fourni le matériel initial en 2010.


Depuis, le poste est fonctionnel, un ICP (Infirmier Chef de Poste) y a été nommé, et l'équipe s'est étoffée.


Près d'une centaine d'accouchements y ont eu lieu en 2012,
dont environ les 2/3 la nuit avec la lampe torche sur l'épaule...

Aussi avons-nous décidé de satisfaire cette année, la demande des habitants de Soudiane et des environs.


L'installation de panneaux solaires permet d'éclairer toutes les pièces importantes du poste, afin de permettre un fonctionnement de nuit en urgence, dans de bonnes conditions.


Quelques prises en 220V autoriseront aussi le branchement d'un petit frigo pour la conservation des vaccins, ainsi que le chargement des portables de l'équipe soignante.

Et quand Dramé, notre électricien, a enclanché le disjoncteur, permettant ainsi pour la première fois à la lumière de s'allumer dans les locaux,
le poste de santé a tout à coup pris l'allure d'une salle de bal !...


Les femmes chantaient, s'accompagnant de bassines, calebasses et de tous les instruments dont elles disposaient...

Elles dansaient les bras levés, pointant du doigt l'ampoule allumée...


Et Khady avait bien du mal à contenir son émotion et ses larmes de joie...

Février 2008

Retour Page Mars 2013

Haut de page

Accueil du site