Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar


Les Amis de Baboucar

LES AMIS DE BABOUCAR

HISTORIQUE

En mai 2000, lors d’un séjour purement touristique au Sénégal, nous visitons quelques villages de brousse et tombons sous le charme d’une école, et de son dynamique directeur.

Trois classes se partagent 120 élèves.

Nous sommes également frappés par le nombre d’enfants restant à l’extérieur de l’école, tentant de suivre des bribes par les fenêtres…

Nous découvrons alors que l’Etat paie les instituteurs, mais que le coût de la scolarité (manuels, cahiers, etc.) demeure à la charge des familles.

Celles-ci n’en ont pas toujours les moyens, et préfèrent envoyer les enfants garder les troupeaux.

Pour la rentrée des classes suivante, nous envoyons un colis de fournitures scolaires. Puis à chaque rentrée nous récidivons, faisant ainsi baisser le coût de la scolarité.

Nous atteignons aujourd’hui 5 classes pour 225 élèves, soit plus de 75% des enfants en âge scolaire.

En été 2002, les pluies peu abondantes ne permettent pas des récoltes suffisantes pour vivre durant toute la saison sèche... la population craint une possible famine.

Ne pouvant envoyer des vivres, nous nous risquons alors à adresser un mandat.

Pour récompenser notre confiance, nous recevons en retour les factures d’achat de riz, les listes détaillées de distribution, avec les quantités allouées à chaque famille et le nombre d’enfants correspondant… ainsi qu’une reconnaissance éternelle et profonde.

En février 2004, nous retournons à Baboucar à 6, en famille (et les bras chargés) à la demande de la population locale qui veut organiser une fête en notre honneur.

L’accueil est tel, les liens sont devenus si forts, que nous en revenons bouleversés et décidons de passer à la vitesse supérieure.

Pour voir la fête, lancez la vidéo et patientez un peu pour le chargement...

Haut de page

Accueil du site