Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar


Les Amis de Baboucar

LES AMIS DE BABOUCAR

FEVRIER 2017

Nous avons rendu visite aux 18 villages de notre zone d’activité, en apportant comme à chaque fois, les photos prises l’année précédente, et quelques vêtements pour les plus démunis.


Bien sûr, on ne peut transporter en avion à 4, la même quantité qu’à 22, mais nous ne venons pas pour autant les mains vides.


Des fournitures scolaires ont aussi été remises dans des écoles de village.

Pas de groupe de jeunes avec nous cette année...


Du 31 janvier au 14 février, une équipe de 4 adhérents est venu rejoindre sur place notre ami Zal, représentant permanent de l'asso au Sénégal.

Et puis il y a eu 2 journées phares, consacrées aux inaugurations des projets lancés l'an passéet réalisés pendant notre absence : l'église de Soudiane Loul et le collège de Soudiane Wagane.

Elèves, parents, enseignants, chefs coutumiers de tous les villages du secteur, se massaient sous le chapiteau dressé pour l’occasion au milieu de la "cour"…

Il y avait foule !


Une foule colorée et bruyante, qui a attendu plus de 2 heures l'arrivée du sous-préfet qui présidait la cérémonie…


Tradition et modernité, les batteurs alternaient avec un DJ et sa sono sur un groupe électrogène loué par les parents d'élèves, pour animer, faire danser et patienter toute l'assistance.


Puis, comme le prévoyait le protocole, on a "introduit" tour à tour les différentes personnalités et représentants qui ont chacun fait un discours !...

Pour clôturer la cérémonie, nous avons réuni dans une classe les chefs de villages et les représentants des parents d'élèves avec l'administration du collège et le sous-préfet, et leur avons demandé s'ils étaient prêts à lancer la 2ème tranche de travaux, dans les mêmes conditions que la 1ère. Accord unanime, 2 autres classes verront donc le jour avant le mois de juillet, supprimant ainsi les dernières qui subsistent encore en paille et tiges de mil.


Restent encore à bâtir un bloc sanitaire digne de ce nom (actuellement 1 WC pour 352 élèves) et une salle des professeurs.

Nous avons découvert avec joie que nos réalisations avaient généré, avec l'appui du sous-préfet, l'implication des pouvoirs publics régionaux. En effet, à notre grande surprise, les trois premières classes (elles ne comportaient, comme les nôtres, que 4 murs et un toit) ont été dotées d'une dalle en béton.

Notre action 2016 leur a révélé la faisabilité d'un projet, à la base, inaccessible. Cela a eu un effet tremplin qui a fédéré les bonnes volontés.


"Main dans la main, tout est possible" !

Quelques jours après l'église, c’était le tour du collège d’inaugurer en grande pompe les 2 classes construites au printemps dernier, par les parents d’élèves et les volontaires des villages avoisinants, avec les matériaux que nous avions financés.

Haut de page

Accueil du site