Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar




Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar
Les Amis de Baboucar

LES AMIS DE BABOUCAR

L'ACCES A L'EAU

C’est un domaine important de notre activité, car il nous semble totalement anormal que  de nombreuses populations ne puissent avoir accès à cet élément indispensable de la vie.

Dans certains villages, faute de puits, les habitants faisaient quotidiennement 8 km pour aller chercher l’eau.

Dans d’autres, plus "avantagés", ils devaient puiser avant 5 heures du matin, sous peine de voir le puits tari...

Utilisez les boutons

2006-2007

févr. 2008

févr. 2009

avril 2009

Total

En 2006 et 2007, 9 puits avaient pû être réalisés :


     - 6 à Baboucar Toumbou
          
(dont 5 avec le partenariat d’Electriciens Sans Frontières)


     - 1 à Ndangane et 1 à Samba Dia   (toujours avec ESF)


     - 1 à Samba Diallo

Amenez la souris sur le village pour voir les photos...

Les 6 puits de Baboucar.

Le puits de Samba Diallo.

Dans les 3 villages en rouge sur la carte ci-contre, nous avons lancé en février 2008 le forage d’un puits :
       à
Sorobougou, Ndiarogne Wolof, et Ndiedieng.

6 ou 7 autres villages étaient comme eux, très déshérités en matière d’accès à l’eau.

Mais il a bien fallu choisir les priorités de l’année, en espérant être à même d’équiper les autres les années suivantes.

  

Amenez la souris sur le village pour voir les photos...

Le puits de Ndiedieng pendant la construction en 2008 et opérationnel maintenant.

Près d’un magnifique baobab multicentenaire, le puits de Ndiarogne Wolof regorge d’eau douce ...
Jusqu’ici, le village ne connaissait que l’eau saumâtre...

A Sorobougou, le puits est accueilli dans la joie ...
Plus besoin de puiser de nuit, il n’est pas près de tarir !

Pour 2009, il restait encore dans la zone 7 villages prioritaires pour le forage de puits.
Hélas, notre budget ne nous en permettait que 4 !

Nous les avons lancés en février, mais par bonheur nous ne laisserons personne de côté puisque nos partenaires d’Aintzina se chargeront des 3 autres en avril...

Ce qui portera à 19 notre total de puits forés en 4 ans.


Cliquez sur la croix jaune à droite

Début chapitre

Suite

Haut de page

Accueil du site

Début chapitre

Suite